© Cyrille Weiner

CITÉ DE REFUGE

RESTRUCTURATION ET RESTAURATION
DU CENTRE D’HÉBERGEMENT
ET DE RÉINSERTION SOCIALE
CONÇU PAR LE CORBUSIER

La Cité de Refuge est la première grande commande parisienne, en 1929, de Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier, et de son cousin Pierre Jeanneret.

Ce projet ambitieux était porté par les idées sociales de l’Armée du Salut pour accueillir les personnes nécessiteuses dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale qui soit lui-même une oeuvre d’art. Le bâtiment réalisé illustrait parfaitement les recherches menées par Le Corbusier à l’époque, avec une application remarquable de la théorie des cinq points de l’architecture moderne.

© Cyrille Weiner
© Cyrille Weiner
© Cyrille Weiner

Le choix a été fait de redonner à l’oeuvre de Le Corbusier et Pierre Jeanneret une cohérence et une lisibilité dignes d’une oeuvre majeure du XXe siècle, au service du projet social.

Le bâtiment a subi des destructions importantes pendant la guerre qui ont amené Le Corbusier lui-même à réaliser une seconde façade en 1952 dans une écriture totalement différente de la première. Les réhabilitations hasardeuses des années 1970 et les modifications d’usage successives ont peu à peu occulté les grandes qualités de cette oeuvre.

L’opération de restructuration lourde et de restauration que nous avons menée a été d’une grande complexité théorique, technique et financière. Elle doit sa réussite à la mise en place d’une méthode collaborative incluant tous les acteurs : la Fondation de l’Armée du Salut, la Fondation Le Corbusier, la Conservation régionale des monuments historiques (CRMH), la Commission du Vieux Paris, les Résidences Sociales Île-de-France et enfin le constructeur Bateg du groupe Vinci.

© Cyrille Weiner
© Cyrille Weiner
© Cyrille Weiner
© Cyrille Weiner
Lieu
Paris 13e
Type d’opération
Restructuration
et restauration
Programme
Logement
Maître d’ouvrage
Résidences sociales
de France (RSF) / 3F
Équipe
Chatillon Architectes
(architecte associé), François
Gruson (architecte mandataire),
Vanessa Fernandez (conseillère
scientifique)
Budget
25 M€ HT
Calendrier
2009 – 2015
Prix
Prix du Geste d’Or 2015

Nous avons adapté le bâtiment à un usage contemporain, en redonnant cohérence et lisibilité à l’oeuvre par des restaurations partielles et par la restitution de détails sur la base documentaire de plan d’archives. Nous avons également porté une attention particulière à la polychromie par le biais de nombreuses expertises.

L’exemplarité de cette opération a été récompensée par le prix du Geste d’Or en 2015 dans la catégorie Architecture Urbanisme & Société.

© Cyrille Weiner